3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 23:22
Une des victimes, avant décapitation

Une des victimes, avant décapitation

Ingrédients

 

  • 1 rivière bordée de néfliers du Mexique
  • 1 Émilie pourvu d'un jardin, lui même pourvu d'un arbre à pain
  • 1 Ruddy aimant fabriquer des farines et des sucres
  • 1 vieux fond de cacao en poudre pas trop moisi (non sucré bien sûr)
  • 1 ou 2 ex-collègues tolérant ma présence occasionnelle dans le verger d'agrumes

 

Mode opératoire (certifié NF S 96-6000)

 

Aller ramasser les nèfles avant que les oiseaux ne le fassent, sans oublier de saluer le voisin.

 

Aider Émilie à décrocher un gros fruit à pain, et le laisser ramollir pendant quelques jours (donc il vaut mieux commencer par ça hein). Émilie elle ne se ramollit pas.

 

Confectionner et étaler ce qu'on pourrait appeler une pâte à tarte avec le fruit à pain (prononcer fruit tapin), la farine de patate douce, le cacao, et un chouïa de de sucre au gingembre.

 

Décapiter sans pitié aucune les 48 nèfles et les citronner pour éviter qu'elles ne prennent une vieille couleur marronnasse peu ragoutante.

 

Les placer joliment (de votre point de vue) sur la pâte, et ajouter un peu mais pas trop ni trop peu de sucre au gingembre.

 

Enfourner derechef ou illico presto si la lune est montante et faire cuire grosso modo ma non tropo comme une tarte aux pommes sauf que là c'est des nèfles !

8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 23:51
Auprès de mon arbre

Soit-disant j'étais partie marcher.

 

Je n'ai pas dépassé le morne au mahogany petites feuilles.

 

Bien calée sur des rondins, qui furent des poteaux électriques dans une vie antérieure, j'entrepris de tirer le portait au paysage, malgré une lumière merdique peu inspirante. Brume de sables, ça n'en finit pas et elle empêche la pluie de tomber.

 

J'aime bien cet endroit. Pas de vis-à-vis. Juste la mer devant, la montagne derrière, le ciel au-dessus, et la campagne entre les trois. 

 

 

7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 21:10
Auto-portrait

Auto-portrait

Le Coin des artistes, c'est reparti !

 

Lisou (je conserve son anonymat) a commencé les cours de peinture à l'huile (et acrylique, papier collé etc...) l'an dernier. 

 

Ce n'est pas parce que je l'aime, mais je trouve qu'elle fait des choses magnifiques.

En cadeau pour Ju

En cadeau pour Ju

Oeuvre en cours

Oeuvre en cours

7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 20:58
Grande rivière

Après l'orage de la nuit

Le courant nous a fait hésiter

Fraîcheur dans la vallée

Ecrin des cristaux de roche

 

3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 12:52
Un scolopendre ou une scolopendre ?

Aussi bizarre que ça puisse paraître, on dit une scolopendre.

Scolopendre  = 1 000 pattes ! Ah quelle horreur.

 

Encore un bienfait du rangement, hormis le fait de jeter des tas de trucs inutiles, retrouver des morceaux d'anthologie.

 

De : jean-Albert

A : Claudie

Date : Mon, 27 Oct 2008 13:52:22

"Bonjour Claudie, je t'écris à propos du mille-pattes de ton fils Rémi, mi.

S'il veut récupérer l'animal, il devra répondre à quelques questions

1- Que dit-on, un scolopendre ou une scolopendre ? (réponse, sans l'aide d'un dico)

2- Combien de pattes possède un mille-pattes ?

3- Comment un mille-pattes s'y prend-il pour savoir à quelle patte il a mal quand il s'est cogné contre un fauteuil ? "

 

Cette dernière question, je l'ai arrangée, ayant perdu un morceau du mail.

 

Jean-Albert était mon collègue quand on était payés pour chercher la petit bête. 

3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 12:31
Action

Un drame se joue à l'instant sous mes yeux (et mes oreilles).

 

Chant de cigale1 strident, un Pipirit2 a capturé la chanteuse au vol. Puis des tap-tap-tap, l'oiseau (de la famille des Tyrans, je n'invente rien), maintient le coriace hémiptère entre ses mandibules pour ne surtout pas le laisser s'échapper. Il le martelle sur la branche d'un Bois-canon3 mort. Ainsi la grosse cigale est tuée et dépecée avant ingestion ! Tel le tourteau mais sans la mayonnaise. Le tout dure quand même quelques minutes. La scène se termine par un nettoyage de bec (c'est gras les insectes) sur la branche. Rideau !

 

Une seule heure, un seul lieu, un seul fait accompli, ont tenu jusqu'au bout le théâtre rempli. 

 

Pour les amoureux des noms latins :  Fidicina mannifera2 Tyrannus dominicensis3 Cecropia schreberiana

15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 22:56
Etat dame (de nage ?)

Bah comme on dit y'a des jours avec et etc...

 

J'ai la chance de vivre à 7 minutes (en Fiat 500 couleur prune) de la plage de Sainte-Claire. Pas une plage de carte postale, parce que sable noir, au vent alors souvent l'eau est trouble... Mais je l'aime. Les gens du coin y barbottent en petit nombre. Toujours un boug' avec qui discuter le bout de gras (il y en a un d'ailleurs très très enveloppé, peut-être qu'Obélix était son ancêtre gaulois ?).

 

Que voulais-je dire ? Que j'étais énervée, et que je suis allée prendre du vent dans le museau et cracher mon fiel sur le sable de Sainte-Claire.

Etat dame (de nage ?)

Entre deux larmes (je n'ai pas peur de le dire, il m'arrive de pleurer deux-trois fois par an), j'aperçois sur le sable un descendant du général Custer. Ou quelque chose du genre. Alors je me mets à photographier des saloperies de bouts de plastique qui fréquentent les plages. Surtout celles qui sont au vent. Au final, je trouvai ça plutôt beau, bien que peu éco-friendly.

Etat dame (de nage ?)
Etat dame (de nage ?)Etat dame (de nage ?)
Etat dame (de nage ?)Etat dame (de nage ?)Etat dame (de nage ?)

Une fois les clichés pris, je passai ma rage sur le papier, j'avais apporté mes 32 crayons de couleur. Merci Faber, merci Castel. Le vent emportait les rognures de crayons, au fur et à mesure que je les taillais. Il y a des plaisirs simples qui vous remettent sur un chemin carrossable.

Etat dame (de nage ?)
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 15:06
Oppression

L'oppression, c'est bien le pouvoir exercé par une personne en situation dominante ?

 

Samedi matin, bureau de poste de Roujol

Moi - Bonjour, je viens chercher un recommandé

Elle - Vous avez le papier de la préfecture qui prouve l'existence votre association ?

Moi - Heu non, mais il y a mon nom, et d'habitude vous ne me demandez pas ce papier

Elle - C'est le règlement

 

J'avale la couleuvre (longue de 20 minutes d'attente), et rentre chez moi la queue (de couleuvre) entre les jambes.

Oppression

Lundi matin, bureau de poste de Roujol

 

Moi - Bonjour madame, je viens chercher un recommandé

Je fournis le précieux papier de la préfecture. Elle l'examine au bat mot une bonne minute, le retourne dans tous les sens (bien qu'il n'en ait que deux) 

Elle - Il n'y a pas le tampon de la préfecture

 

Je jubile intérieurement

 

Moi - Je me doutais qu'il y aurait un problème, voici une autre version avec tampon

A nouveau scrutation scrupuleuse, qui n'en finit pas. Elle ne me demande pas de test ADN mais c'est tout juste.

Elle - Vous pouvez enlever vos lunettes de soleil ?

Moi - ??? Vous êtes de la police ?

Elle - On ne voit pas vos yeux avec les verres noirs (ndlr : elle voulait j'imagine comparer mon doux visage à celui figurant sur ma carte d'identité)

Moi - Ha mais vous êtes forte, vous pouvez me reconnaître avec mon masque ?

Elle - Signez là, là et là

 

J'ai failli signer "Prout" mais j'ai eu peur que ça m'empêche de récupérer mon recommandé. 

 

C'est bien ça, la peur est le moteur du couple oppresseur-opprimé

8 septembre 2021 3 08 /09 /septembre /2021 22:18
Kembé rèd Captain Flam'

Voici la démonstration matinale que tout peut arriver (sans que l'on sache si c'est le pire ou le meilleur).

 

En l'occurence, une contre-illustration de la tartine qui tombe toujours du mauvais côté.

 

Une analyse de l'image ci-dessus, réalisée à l'aide du logiciel "Mes neurones sont gratos", donne les mots-clés suivants : sol de ma terrasse (oui je sais un peu rustique), rainure diagonale artistement cadrée par mézigue (comme eût dit Bébel, encore en vie il y a trois jours), espèce de truc dans le tiers inférieur gauche de l'image.

 

Les indices sont pauvres, et je crains que vous ne résolviez jamais cette énigme. Pourquoi donc cette image évoque-t-elle l'espoir et l'optimisme ? (tout au moins dans mon esprit tortueux, mais c'est le seul dont je dispose à ce jour).

Kembé rèd Captain Flam'

"Bon si on en venait aux faits" dit Jok'Air le rappeur du XIIIème.

 

Ce matin, je prépare le petit déj pour moi et mon doudou (je sais, normalement on parle de soi en dernier mais là j'ai pas envie). En plus de café-ovomaltine, pastèque, tartoches beurre salé / confiture d'églantines (bonjour les circuits courts), il y a les petits comprimés de spiruline pour être en super-forme.

 

L'un d'entre eux m'échappe, et tombe par terre. Impossible de le localiser. Où diantre a-t-il atterri ?

 

Hé bien voilà, il a atterri sur la tranche, se dérobant ainsi en partie à ma vue.

 

La probabilité était faible n'est-ce pas ? En d'autres termes, on n'est pas à l'abri d'un coup de chance. Spécial dédicace à Captain Flam'.

 

J'ai bien fait de créer cette rubrique ("Sans aucun intérêt").

16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 21:26

Sur une idée de Maud. 

Oui, des dessins peuvent évoquer des haïkus, par leur dépouillement et presque spontanéité.

Je vous fabrique en direct celui d'aujourd'hui

Haïkuarelle

Tiédeur du flot

Clapot, vase, puis herbiers devinés

Un tout petit poisson jaune me pilote

Rapide entre mes bras battants

Et me rassure