23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 23:40

Carnet de voyage sans exercice de style. Ce sera brut et chnronologique.

IMG.jpg

Au sortir de mon unique journée de travail, je relie la rue de l'Université à la rue Notre-Dame des Champs. Entre les deux, les Invalides, un morceau de Tour Eiffel qui émerge d'un immeuble, de belles grandes avenues dont je ne connais pas le nom. La Tour Montparnasse me guide. Je n'ai pas eu à trouver la rue du Cherche-Midi à 14 heures, il était déjà bien plus tard. Rue de Rennes, quelqu'un me téléphone pour confirmer une rencontre à Rennes le lendemain. Tout celà est pure vérité.

 

Paris-and-co-Juillet-2014-0002.jpg

Je réalise à l'instant que c'est un joli signe, la rue du Renard. Ces petites bêtes on peut les rencontrer presque partout. En l'occurence, je suis à une terrasse de bistrot avec ma soeur, on prend le bon air tiède, et une bonne bière fraîche. Chacune nous barbouillons au moins 3 pages de notre carnet et nous en sommes heureuses.

 

 

Rue-de-la-Verrerie.jpg

 

A la deuxième Leffe, je me lance dans quelque chose de plus structuré. Il est nécessaire de beaucoup cligner de l'oeil pour ne pas trop trahir la perspectives. Peut-on trahir avec un clin d'oeil ?

Paris-and-co-Juillet-2014-0003.jpg

Toujours au même endroit, c'est à dire à 2 pas de l'Hôtel de Ville et de la Fontaine Saint-Michel, une jolie fille à chapeau prend également un bain d'air Parisien.

 

 

img722-copie.jpg

Dernière étape, la maison d'Orvilliers. Le bois de Tacoignières est là, fidèle au poste depuis toujours. Ce soir-là, je m'endors sur le canapé, le feu de cheminée (il faisait froid ce 13 juillet), les feux d'artifice en bruit de fond.

22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 20:53

Just-me.jpg

 

Que voit l'oeil averti ?

 

- Quelques (très légères) rides au coin de l'oeil, parfois appelées pattes d'oies ?

- Un demi-sourire un peu niais ?

- Un morceau de crêpe coincé entre deux dents ?

- Un quidam ne se doutant absolument pas de l'unicité de l'instant ?

 

Peut-être.

 

Mais si vous regardez un peu plus attentivement, il y a en arrière-plan 3 petites spirales reliées. Hé hé, ce qu'on appelle un triskel.

 

Donc c'est un indice. Nous sommes en Bretagne. A la gare de Rennes plus exactement. Vite fait, nos trains partent dans 5 minutes, un petit selfy avec Mamacita pour nous souvenir de cette journée passée ensemble. Elle repart vers Concarneau et moi vers Paris.

 

Rennes que je ne connaissais pas m'a semblée être une très jolie ville. J'ai particulièrement apprécié les colombages en bois teintés, et la boutique de fournitures à dessin, que nous avons quelque peu dévalisée.

 

Talon.JPG

 

Quand même pris le temps de faire deux-trois clichés sur le thème, apprécié par certains, des talons aiguilles.

 

Aiguille.JPG

 

La prochaine fois j'essaierai de mieux coller au sujet, et de ne pas m'enflammer pour des futilités, que diable !

21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 00:30

img273.jpg

 

Cabane de pêcheur, forêt sèche de Morphy. C'est d'ailleurs le tout début de la saison des quénettes (rien à voir avec le sujet).

 

En dessinant ce petit édifice de tôles cet après-midi, je tournais le dos à la mer des Caraïbes. Sacrilège.

Or dans ma mer des Caraïbes, habite depuis peu (2010 ?) un poisson qui s'appelle le poisson-lion.

 

Très embêtant le poisson-lion. Il prend la place des autres (poissons) en les bouffant. Heureusement comme dit quelqu'un que j'aime bien, il ne sait pas bien nager. Ce n'est donc pas grâce à ses capacités de déplacement qu'il s'est répandu comme une traînée de poudre, mais parce qu'il fait beaucoup de bébés. Chacun sa technique.

 

Ce qui est casse-pied également, c'est qu'il est équipé d'épines pleines de venin. Et qu'il vaut mieux filer dare-dare (!) à l'hôpital si d'aventure on se fait piquer.

 

Mais.

 

Parce qu'il y a toujours un mais dans un récit.

 

Mais le poisson-lion a une chair délicieuse.

C'est une infomation de première main. J'ai cuisiné ce soir mes premiers poissons-lions. Tout simplement, les filets revenus peu de temps à l'huille d'olive, un chouia de citron, sel, poivre. Accompagnés de patate douces vapeur au gingembre.

 

Moralité de l'histoire : à toute chose, malheur est bon.

19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 00:48

Le-lion-boit-son-cafe-.jpg

 

J'aime beaucoup cette estampe (est-ce une estampe ?)

 

Un lion qui boit son café !

Une crinière blondie, un corps décoré, me fait penser à un beau diab' natté.

 

Travail de Lena Revenko http://www.lenarevenko.com/works/

18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 15:58

J'ai longuement hésité. Au moins 10 minutes.

 

Marie-Galante-La-Feuillere-Mai-2014.jpg 

 

Un week-end à Marie-Galante avec le club de roller, pour en faire le tour (40 kilomètres) (j'écris kilomètres en entier, parce que c'est long à faire, surtout en roller).

 

C19-19-A3.jpg

 

Le petit Milou en forme d'ange : "Ma vieille, tu as toujours le chikungunya en toi, et les genoux en vrac. Tu vas pleurer ta mère si tu y vas".

 

Le petit Milou en forme de diable : "Oui mais ça va être trop sympa, tu ne peux pas louper ça".

 

Soit (prononcer "soite"). L'industrie pharmaceutique ayant quand même mis à la dipsosition de la population des petits cachets rouges à effet anti-ouille, il n'est pas interdit de rêver.

 

2014-05-17-12.27.31.jpg

Alors voilà, quelques images et moments qui m'ont été donnés un week-end de mai.

 

2014-05-17-12.26.37.jpg

Départ gare maritime de Bergevin.

 

2014-05-17-13.07.28.jpg

Le matos est prêt.

 

2014-05-17-13.25.14.jpg

Echantillon des merveilleux fous roulants.

 

2014-05-17-14.26.01.jpg

Un stop à Saint-Louis, une dame a débarqué par erreur.

 

2014-05-17-14.43.34.jpg

Grand-Bourg nous voici.

 

2014-05-17-17.16.06.jpg 

Le Soleil Levant.

 

2014-05-18-10.37.31.jpg

Départ place de Saint-Louis, hauts les coeurs.

 

2014-05-18-11.05.33.jpg

2014-05-18-11.06.15.jpg

L'armée est là ce week-end, on mixe un max.

 

2014-05-18-10.37.44.jpg

Des pauses mais pas tant que ça.

 

2014-05-18-11.45.47.jpg

Pfou.

 

2014-05-18-12.29.02.jpg

Etape de Capesterre.

 

2014-05-18-13.49.05.jpg

Etape miam miam à Grand-Bourg.

 

2014-05-18-14.21.30.jpg

Un petit foot pour ne pas se refroidir.

 

2014-05-18-16.33.16.jpg

Dernier tronçon vers Saint-Louis.

 

2014-05-18-16.35.11.jpg

Arf ! Un bain de mer, on file à Grand-Bourg reprendre le bateau.

 

2014-05-18-17.58.34.jpg

Le temps d'une bière tout de même.

 

2014-05-18-18.05.51.jpg

Une Carib sinon rien.

 

2014-05-18-18.49.jpg 

Un instant spécial sur le chemin du retour.

 

2014-05-18-11.40.32.jpg 

Bilan. Rien que du tout bon. A refaire, même si ça ne sera plus la première fois

 

Woulo Séb et Nico, du Blues Roller Gwada band.

 

15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:24

Horrible-angoisse.jpg

** Dessin de Fabrice Backes

 

 

Quatre heures du matin. Le téléphone sonne. Par chance je ne dors pas, décalage aidant.

C'est Rémi, qui est sorti voir ses amis hier soir. 

 

Lui (voix d'outre-tombe) - "Allo Maman c'est Rémi".

Moi - "Qu'est-ce keu nia, ça va doudou ?".

Lui - "Non, ça va pas".

 

Evidemment, j'imagine tout de suite le pire, telle une mère à peu près normalement constituée. Il n'est pas mort puisqu'il me parle, mais peut-être que ça ne saurait tarder.

 

Lui - "Tu pourrais m'apporter de l'eau, je suis malade".

 

Ouf, c'est juste qu'il a chopé le chik, et qu'il n'a pas la force de sortir de son lit. Hier soir en effet, il se plaignait de légères douleurs aux épaules. Et vlan, ça n'a pas traîné. Bon, comme ça c'est fait !

 

A vue de nez, il est le 59 999ème sur la liste. A qui le tour ?

 

 

** : trouvé ce dessin en tapant "Horrible angoisse" sur Google images.

Il s'agit d'une illustration d'un livre de Ludovic HuartLa monstrueuse histoire d'un petit garçon moche et d'une petite fille vraiment très laide. A ce qu'il paraît, "un conte moderne où les angoisses, les rêves, les cauchemars prennent vie sous des apparences singulières, montrant la peur sous son visage le plus noir". 

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 20:36

Gribouillages-0005.jpg

 

Se rapporte à l'article juste avant.

 

Gribouillages-0004.jpg

Les petits dessins.

 

Gribouillages-0006.jpg

 

Pour se détendre.

 

Gribouillages-0003.jpg

 

On les fait sans réfléchir.

 

Gribouillages-0009.jpg

 

Ca vient du plus profond.

 

Gribouillages-0002.jpg

 

Avec les notes prises, pendant un coup de fil ou une réunion.

 

Gribouillages-0014.jpg

 

Beaucoup de visages.

 

Gribouillages-0013.jpg

 

Beaucoup d'yeux. Pourquoi, je ne sais.

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 01:57

10341974_724080687634923_2392230314966366449_n.png

 

Doodle : grifonner.

Zen-doodling : grifonner pour se détendre.

Ce que d'autres appelent "Art therapy"

 

On est zinzins, alors soignons-nous en dessinant.

 

A croire que je suis zinzin depuis toute petite. J'ai toujours fait des petits dessins machinalement quand mon attention n'est pas au top. Un cours d'histoire-géo casse-pieds, une réunion sans intérêt, les occasions ne manquent pas pour zen-doodler.

 

Une page Facebook est dédiée à ça, Art therapy without fronter.

 

Mes calepins sont plein de zen-doodles, un de ces jours je les mets en ligne.

 

Moins cher que le psy le gribouillage !

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 02:05

Le coin des artistes, rien que pour vos yeux.

Le réseau social a du bon. Nous fait découvrir des petits bijoux.

 

alain-laboile_10.jpg

 

Alain Laboile, j'applaudis à 3 mains.

Je ris à gorge déployée.

Je pleures à 7 larmes.

Je respire à pein de poumons.

Je lève les yeux vers les 13 412 étoiles du ciel, tout en sachant qu'il n'y a rien derrière.

 

Et je me sens bien.

 

Just click there.

22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 00:20

C'était difficile, je l'admets.

 

Sans-titre-copie-4.jpg

 

Mais tellement graphik, éléktrik !

 

Sans-titre2.jpg

 

Un Colépotère,

De la famille des Elatères.

Une petite bête qui se promène sur le carrelage, et qui a les épaules luminescentes. Parfois la lumière s'éteint. 

 

DSC01309.JPG

 

Autre petit nom, le taupin. Quand il est sur le dos, il a un système très sioux pour se retrouver sur ses pattes. Un système qui le projette en l'air, et hop, une chance sur deux d'arriver du bon côté. Comme la tartine.

 

Photos de Guillaume, le colorieur de chromosomes.