22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 23:13

Histoire familiale. 

La maman de mon népou a grandi à Hauterives, commune de la Drôme du Nord, donc pas loin de l'Isère.

Cette commune est relativement connue, du fait que dans le temps, le facteur du coin, dénommé Ferdinand Cheval, avait une petite TOC sympathique. Il profitait de sa tournée quotidienne (33 kilomètres à pied) pour mettre de côté des pierres, avec les quelles il a construit un truc incroyable le "Palais idéal", ainsi que son tombeau.

 

Hauterives-Tersanne-2013-Aout.jpg

« Un jour du mois d'avril en 1879, en faisant ma tournée de facteur rural, à un quart de lieue avant d'arriver à Tersanne, je marchais très vite lorsque mon pied accrocha quelque chose qui m'envoya rouler quelques mètres plus loin, je voulus en connaitre la cause. J'avais bâti dans un rêve un palais, un château ou des grottes, je ne peux pas bien vous l'exprimer… Je ne le disais à personne par crainte d'être tourné en ridicule et je me trouvais ridicule moi-même. Voilà qu'au bout de quinze ans, au moment où j'avais à peu près oublié mon rêve, que je n'y pensais le moins du monde, c'est mon pied qui me le fait rappeler. Mon pied avait accroché une pierre qui faillit me faire tomber. J'ai voulu savoir ce que c'était… C'était une pierre de forme si bizarre que je l'ai mise dans ma poche pour l'admirer à mon aise. Le lendemain, je suis repassé au même endroit . J'en ai encore trouvé de plus belles, je les ai rassemblées sur place et j'en suis resté ravi… C'est une pierre molasse travaillée par les eaux et endurcie par la force des temps. Elle devient aussi dure que les cailloux. Elle représente une sculpture aussi bizarre qu'il est impossible à l'homme de l'imiter, elle représente toute espèce d'animaux, toute espèce de caricatures.Je me suis dit : puisque la Nature veut faire la sculpture, moi je ferai la maçonnerie et l'architecture".

 

Also sprach Ferdinand Cheval.

 

Mais moi qu'est-ce que je vous dis à propos d'Hauterives ?

 

Hauterives-Jardin-2013-Aout.jpg

 

Que nous y avons passé quelques jours de vacances cet été, dans la vieille maison familiale. Mimi y a vécu jusqu'à l'année dernière, jusqu'au moment où elle nous a laissés en plan (dis Mimi, les treckings au paradis ils sont aussi chouettes qu'au Népal ?).

 

2013-08-20 03.27.51

 

Adossée à la maison, une vielle grange où sont restés entreposés tous les outils nécessaires pour l'exploitation des vers à soie. Parce que dans les prés alentour, il y a plein de mûriers. Et bien sûr vous savez que les chenilles des vers à soie ne broutent QUE des feuilles de mûriers. J'imagine que les aïeux de mes enfants récoltaient des cocons dans les mûriers du pré d'à côté, et faisaint le nécessaire pour les acheminer auprès des industries des tisserands lyonnais.

 

img587

Les maisons sont chouettes dans le coin, faites avec des pierres de rivière agencées en chevrons. 

 

2013-08-18 04.00.49

 

Celle de Mimi est restée comme dans le temps à l'intérieur.

 

2013-08-20-13.46.30.jpg
Alors voilà, juste pour dire que ces quelques jours ont été chouettes pour tout le monde.
2013-08-18-04.00.29.jpg
Bons petits plats avec les légumes du jardin.
2013-08-19-09.08.35.jpg
Balades en VTT (y compris la malheureuse histoire du pique-nique insuffisant).

 

img601.jpg

Dernière petite chose : sur les traces du facteur, je m'enfonçai seule dans les bois. Chemin de plus en plus étroit. Après avoir cueilli quelques mures, je décide de rebrousser chemin. Plus de chemin. Je tente de rejoindre une clairière mais le roncier y est trop touffu et me scarifie. Je m'efforce de m'orienter et de ne pas céder à l'envie de taper du pied. Ne pas descendre, aller plutôt vers l'est (mais où est l'est ?), éviter les ronces. Le sortilège finit par disparaître et je trouve un chemin.

 

img599.jpg

 

C'est dans des moments comme ça qu'on se sent vivant. Merci facteur.

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 22:23

img591.jpg

T'as voulu voir Paris et on a vu Paris.

 

 

img587.jpg

T'as voulu voir Hauterives et on a vu Hauterives.

 

 

Liege-Ferronstree.jpg

T'as voulu voir Liège,

img608.jpg

Dieppe,

img593.jpg

 

et puis London.

 

Mais je te le dis, je n'irai pas plus loin.

Mais je te préviens, je rentre à la maison.

 

Inspiration du grand chanteur belge. Aucun rapport avec le sujet (il n'y a d'ailleurs pas de sujet), j'ai un nouveau chouchou : le nouveau grand chanteur belge et son deuxième album, Racine carrée. Stromae.

 

J'essaierai de vous livrer dans les jours (semaines) qui viennent des bribes mémorielles de ma transhumance estivale.

 

Bonne rentrée vous tous que j'aime (oui oui, vous là-bas).

10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 02:02

En-vrac---2-6945.JPG

 

Martine ?

 

Martine Aubry.

La mère de la semaine des 35 heures. Des RTT.

Aujourd'hui 9 août, jour de la Saint Amour, j'ai pris une journée de RTT.

 

Il n'y a vraiment aucune raison que je sois la seule à bosser, surtout que j'ai bien avancé ces jours-ci.

J'avais en tête l'idée de trouver un endroit appelé "La douche". Entre la Pointe des Châteaux et Saint-François, côté sud. Cherché, viré, marché au bord de l'eau, pas trouvé, demandé, trouvé.

 

Très joli endroit, il suffit de le trouver. De traverser le cordon boisé entre la route te la mer. Un bassin surélevé, et la mer qui s'engouffre dessous, et envoie des gerbes comme sous la douche.

 

P1130851.JPG

 

Ai continué la journée avec une seule idée en tête, en profiter. Ai donc poussé jusqu'au Moule, commune que j'affectionne tout particulièrement. Du shopping, je voulais en faire là-bas depuis longtemps. Ai réussi (en me limitant) à acheter en nettement moins de deux heures : une robe, un short noir, un tee-shirt assorti, un corsaire turquoise et le débardeur qui va avec. Et surtout, je me suis une fois encore rincé l'oeil.

 

P1130844.JPG

 

Du vent dans les voiles.

 

P1130848.JPG

 

J'aurais volontiers craqué pour la petite robe en dentelle noire, mais trop chère.

 

P1130846.JPG

 

Chic en rouge.

 

P1130842.JPG

 

Classique bleu blanc rouge.

 

P1130835.JPG

 

Tout cela est relativement épuisant.

 

Vive la Saint Amour !

5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 00:05

img078.jpg

 

Petit mot trouvé en me levant samedi : "Maman si tu peux, réveille-moi à 6h30 pour m'emmener au bateau à Trois-Rivières".

 

Une occasion comme celle-là ça ne se loupe pas. Trois-Rivières est peut-être la plus jolie commune de France. On y embarque pour les Saintes, depuis le petit port inchangé ou presque depuis des lustres. (Qu'est-ce qu'un lustre ?).

 

Alors y emmener son fils qui vous le demande gentiment, comment résister ? Nous arrivons en avance, achetons un billet à la compagnie Deher qui affrète le "Miss Guadeloupe".

 

Puis allons tranquillement boire un petit crème au bistrot du port. Tutoiement de rigueur, c'est le bon côté de ce pays. Nous matons un peu les filles, il y en a une vraiment jolie.

 

Je laisse là mon bout de chou de presque 20 ans, et en reprenant ma voiture au parking, qui vois-je ?

 

Je vous le donne en 1 000.

 

Miss Guadeloupe en personne, élue pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps. Avec sa robe de princesse. Elle est Saintoise, Mademoiselle Deher, et va donc rejoindre son île pour un triomphe bien mérité. Soit dit en passant, pas bégueule du tout, et un physique peu agressif.

 

Le sujet n'est pas là. J'avais un peu prémédité mon affaire, et mis dans mon sac un maillot de bain et mon carnet. Dans l'idée d'un stop à Bananier. 

 

Bananier : une embouchire de rivière avec des maisons au bord, et des palétuviers de l'autre côté du pont. Et un spot de surf bien tranquille, grève sombre, loin des chichis de la Grande-Terre (j'ai cependant beaucoup d'affinités pour certains coins de la Grande-Terre et ses îles proches).

 

A peine quelques surfs à l'eau, une lumière pâle et un vent chaud. Des vagues tièdes qui m'ont parfois bousculée, et laissé du sable noir au fond des oreilles. Les embruns se vaporisent dans l'air chaud, ce qui donne une touche japonaise au paysage (l'idée que je m'en fais car je n'ai jamais posé un orteil au Japon).

 

Bonheur bien imité, tout est encore possible le samedi matin.

28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 23:57

img076.jpg

La route descend à pic jusqu'à Diane, et mon vélo m'emmène naturellement au bord de l'eau.

 

Fin d'après-midi, le soleil disparait derrière les arbres. Les roches sont noires, les tourbillons aussi. Je suis seule au monde.

 

Le cul sur une pierre, je passe une bonne demi-heure à essayer de comprendre. Non pas le sens de la vie (qui a relativement peu d'intérêt à être compris), mais comprendre comment rendre en noir et blanc le bouillonnement, les remous, l'esprit de la rivière.

 

Le soir finit par arriver. Je remballe en vitesse, c'est bientôt l'heure des soucougnans.

15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 21:28

Marie-Galante-Vieux-Fort-Juillet-2013-n-b.jpg

Pyrotechnie ornithologique.

 

Des milliers de sternes bridées nichent en juillet à l'îlet de Vieux-Fort, situé à une encablure de la côte nord-ouest de Marie-Galante. Vous n'imaginez pas.

 

A signaler également sur et autour de cet îlet : 2 uniques cocotiers, des centaines de gorgones se balançant doucement et de concert au gré de la houle, des bancs de calamars (calmars ?) aux yeux verts, synchronisés avec les gorgones.

 

Trois araignées de mer accrochées au corail.

 

Des langoustes dont j'ai le regret de vous informer que 6 finirent dans le canari du bateau à voile.

 

Cet ilet est habituelement asez peu hospitalier parce que battu par les flôts. Ce 13 juillet là, le temps était exceptionnellement calme, la mer langoureusement turquoise et rigoureusement plate comme toute huile qui se respecte (vierge ou pas). Pas une ride, de quoi faire pâlir de jalousie les miss Guadeloupe élues ces jours-ci.

 

Une ambiance même un peu irréelle, ce temps suspendu et immobile laissant par moment la place à des grains gris sombre et vite passés. Personne alentour, que nous. La silhouette de M. sur son paddle, entre les récifs et telle une tahitienne. Ma copine F. que j'aime beaucoup malgré le fait qu'elle ait effacé par erreur une très belle photo de M.

 

Si ce n'était pas le bonheur, c'était bien imité. J'ai même pensé un moment que j'étais morte et montée au paradis.

26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:37

Il y a des jours comme ça.

Ce sera le strict minimum, la parole aux images.

Série Montpellier juin 2013.

 

2013-06-19-13.11.19.jpg

Au feu les pompiers, éteignez les mots.

 

2013-06-20-12.15.11.jpg

Mur mure

 

2013-06-19-13.12.02.jpg

Toi toi mon toit.

 

2013-06-20-12.26.03.jpg

C'st vite dit.

 

2013-06-20-12.31.03.jpg

Herbes folles en prison.

 

2013-06-20-12.18.58.jpg

Belle poubelle.

 

2013-06-19-13.15.20.jpg

Assortis.

 

2013-06-19-16.08.02.jpg

Dîner en ville.

 

2013-06-19-14.36.51.jpg

Poubelle que moi ?

 

2013-06-19-13.16.40.jpg

Devine d'où tu me réponds ?

25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 19:05

Petit-Bourg-La-Lezarde-Mai-2013n-b.jpg

 

Twa twa toupatou. Mi péyi-la i la an plen mitan lanmè an plen mitan solèy. Mi la Lézarde... Sòti-zot an kaz-la !

 

Le temps est orageux, je retrouve avec plaisir chaleur, moiteur, contrastes.

 

Avant que le temps ne se dégrade comme prévu, je chausse des vieilles baskets et pars explorer mon quartier. Le but avoué est de faire un peu d'exercice, mais je prends quand même mes crayons on ne sait jamais.

 

Direction vers le haut, ça sera moins dur pour revenir.

 

Je m'arrête au niveau de l'entrée de chez Yohann, la configuration est bonne : une image qui me plaît, un plot de béton pour m'asseoir, grand confort. Trente minutes pour comprendre tôles rouillées, herbes folles et lumière crue. 

15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 23:48

Pas à me plaindre. Journée chargée certes, mais du genre on rentre content chez soi.

Visite des chefs (cheftaines plutôt). Plutôt très satisfaits du fruit de mon travail. Ayant été formatée sur le mode "il faut bien faire son travail", j'en ai donc été contente.

 

 

Re-union.jpg

 

Après-midi à "l'hémicycle de l'hôtel de Région". A ce propos, il faut que je leur fasse remarquer que ce n'est pas un hémicycle, mais un cycle tout ce qu'il y a de plus complet. Les gradins faisant la révolution (ils ont le droit) sur 360°. Alors là, j'arrive dans le fameux hémicycle, où on ne se moque pas du monde. Pas comme à la fac ou on posait nos fesses sur des bancs de bois (si on avait la chance d'avoir de la place). Des fauteuils larges, profonds, confortables, de quoi vous faire oublier l'heure de route nécéssaire pour rejoindre la préfecture de Basse-Terre.

 

Il s'agissait d'une réunion TRES importante (je vous demande de me croire sur parole). Intitulé : lancement du PDRG-SM. Ah ! De quoi s'agit-il ? De lancer de nains homosexuels en tenue vinyle noir ? Pas du tout : Programme de Développement Rural de la Guadeloupe et de Saint-Martin. Tout le gratin était là, y compris moi ce qui n'est pas rien tout de même (de mon point de vue).

 

J'ai bien écouté ce qui se disait, mais j'ai quand même fait quelques clichés, il n'est pas interdit de se divertir.

 

 

Lustre.jpg 

Lustre magnifique. 

 

Statues.png

Statue de je ne sais qui. En arrière-plan Monsieurleprésidentdelacommission.

 

Tissu.jpg

Et sans faire exprès j'ai photographié le tissus de ma robe, pas mal non plus.

 

Une fois les débats clos, je reprends la route. Basse-Terre est une ville en pente, qui domine la mer. Climat plutôt sec, malgré la proximité du volcan. Points de vue donc renversants sur la mer. Je décide de ne pas rejoindre ventre à terre mon foyer, et de passer par la route côtière plutôt que la voix rapide. C'était un peu prémédité. Je fais un stop au phare de Vieux-Fort,  à l'extrême Sud de la Basse-Terre, à une encablure de l'archipel (archi-beau) des Saintes.

 

Saintes.jpg

Mon petit coeur fait boum devant tant de beauté avant le crépuscule.

 

Un couple d'aigles pêcheurs qui s'asticottent (photo non communiquée).

 

Lune.png 

Un petit quartier de lune tout blanc. 

 

Phare.jpg

Un phare phallique (et non un farfadet).

 

Chahut.jpg

Des jeunes qui chahutent dans le pré.

 

Plongeons.jpg

Des jeunes qui sautent à l'eau.

 

Ouvrez l'oeil, il en restera toujours quelque chose, y compris du baume au coeur.

21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 00:45

Belle-Brahmane.png

 

Photo Kalakshetra Archives.

 

Also sprach Wikipedia, qui nous dit qu'un Brahmane est un membre d'une des castes regroupant notamment les prêtres, les enseignants et les hommes de loi. Ou plus généralement un homme de lettres     disposant de connaissances importantes sur le Monde (avec un grand m ça va de soi).

 

Eh bien moi je suis allée à la recontres de jolies Brahmanes aujourd'hui. Leurs robes couleur de miel et tabac m'ont mise en émoi. Leurs grand yeux noirs sont su me toucher.

 

2013-03-20-13.07.54.jpg

 

Coquille de Lambi au centre ville.

 

Il faut dire que j'étais dans une zone de Guadeloupe où vit une communauté indienne importante (indienne d'Inde, comme les oeillets). Sans vouloir faire ma pédante, j'informe le lecteur éventuellement ignorant des mouvements migratoires aux Antilles qu'après l'abolition de l'esclavage, il a bien fallu trouver une main d'oeuvre de subsitution pour travailler dans les plantations. Ce furent des Indiens - coolies malabars - comme ils furent et sont parfois encore nommés ici (on n'est pas chez les Bisounours comme me disent régulièrement mes enfants). Le Moule. C'est au Moule et dans quelques autres communes que les Indiens sont, et ont gardé leurs traditions.

 

2013-03-20-13.05.10.jpg

 

Pourquoi le Moule (au bord d'une mer houleuse) alors que nous sommes mercredi, et que c'est un jour où je suis censée travailler ? Travailler oui, mais pas forcément le cul vissé sur ma chaise. Cette fois-ci, j'avais rendez-vous avec Jérôme, mon collèguqe qui gère la ferme d'élevage de l'INRA à Gardel. Non point cochons couvées, mais veaux vaches, oui. Et cabris aussi. 

 

2013-03-20-09.57.43.jpg

 

Ne seraient-ce pas plutôt des moutons ?

 

Les vaches créoles constituent une race reconnue, mais qui tient son origine des bovins Brahmanes d'Inde. Ce sont des animaux faits pour élever des veaux, et non point pour produire des hectolitres de lait pour les têtes blondes européennes. Qui ont toute ma sympathie, là n'est pas la question.

 

2013-03-20-09.29.23.jpg

 

Deux mâles de moins de 18 mois (je n'avais pas de photo de ménéagère de moins de 50 ans).

 

Je trouve que ces vaches ont le regard nettement moins bovin que leurs congénères FFPN (Françaises Frisonnes Pie Noir, révisez vos cours de zootechnie que diable).

 

En dehors des qualités esthétiques que j'attribue à ces vaches, la ferme de Gardel a certains côtés modernes et progressistes (pour les animaux élevés). Plutôt que de passer leurs journées en plein cagnard comme le bovin moyen de la zone, le troupeau habite dans une étable assez récente, sur le mode tropical : grand hangar ouvert à l'alizé, il n'y fait même pas chaud. Caillebottis de béton, le caca bèf tombe dans des fosses. Une pompe aspire le contenu de la fosse, qui arrive dans ce qu'on appelle un séparateur de phase : le liquide d'un côté (riche en azote etc...) et le solide de l'autre. La phase liquide est ramenée dans une fosse exeuprès, et lorsqu'il fait trop sec, on épand ça dans les pâturages : ça arrose et ça fertilise. Pour la phase solide, il y a un genre d'intestin ou de sphincter artificiel : le lisier (nom chic du caca) est envoyé au travers d'un tamis, qui laisse passer les particules d'une taille supérieure à un tiers de millimètre dans un gros tuyau. Quand le système est mis en route, ça émet des étrons géants, qui vont finir sur le tas de compost. Et être donné ou vendu à ceux qui ont besoin de fertiliser leurs plantations.

 

2013-03-20-09.50.34.jpg

 

Le gros caca prêt à être émis (j'ai loupé la chute).

 

Toute cette technologie grâce aux dons de bricolage de Jérôme et son collègue Rémi. 

 

2013-03-20-09.42.26.jpg

 

La descente aux enfers : machinerie sous-jacente.

 

Tout ça pour la science et la technique. Dont nous avons longuement parlé à la suite de nos périgrinations. Comme dirait feu mon chef Alain : "On est quand même mieux ici que dans le métro".

 

2013-03-20-13.13.24.jpg

 

Avant de rentrer au bureau, on déjeûne dans un boui-boui PMU de la place de l'Eglise. Accras, lambi et bière Corsaire, on a trouvé pire. Je ne résiste évidemment pas à la tentation de faire quelques photos de ce spot qu'est le Moule en matière de mode à pas cher.

 

2013-03-20-12.26.35.jpg

 

Pastis au pays des merveilles.

 

2013-03-20-12.09.25.jpg

 

Gégé en bonne compagnie (créole).

 

2013-03-20-13.04.03.jpg

 

String ?

 

2013-03-20-13.04.21.jpg

 

Ou boxer ? Chacun choisit selon sa fantaisie.

 

2013-03-20-13.05.52.jpg

 

Même le BCBG est toléré.

 

2013-03-20-12.09.59.jpg

 

Inspirez...

 

2013-03-20-12.09.51.jpg

 

Expirez.

 

2013-03-20-12.09.13.jpg

 

La troupe au grand complet vous salue. 

 

Prochain article sur les derviches tourneurs ?